Aliénor d'Aquitaine façon "Le Trône de Fer"

Il y a quelques jours, en visite avec des anglophones, je n'avais plus trop le temps de leur faire mon topo habituel "vie et moeurs d'Aliénor", alors j'ai décidé d'aller à l'essentiel : mariages arrangés, sexe, adultère, inceste, mort, guerre, guerre civile, trahisons... Autant de thèmes qui m'ont immédiatement fait penser à la série "Le Trône de Fer" ! Et je ne suis pas la seule à y avoir pensé ! Outre ma collègue Marie, il y a aussi les gens de cette vidéo, dont le ménestrel qui accompagne Aliénor joue "The rains of Castamere", la chanson des Lannister du Trône de Fer. D'ailleurs, le titre anglais, Game of Thrones, se prête mieux à Aliénor que le titre français, parce que justement, des trônes elle en a eu un petit paquet : ceux d'Aquitaine, de France et d'Angleterre, et si seul celui d'Aquitaine lui appartenait vraiment, elle ne s'est pas gênée pour influencer au maximum la politique des deux autres. Préparez-vous pour une petite exploration thématique et non exhaustive des nombreux faits d'Aliénor d'Aquitaine !

* Mariages politiques aux conditions douteuses :

- Tout d'abord, Aliénor avait 15 ans quand elle a épousé Louis de France, futur Louis VII. Bon, vous me direz qu'on faisait bien pire à l'époque, mais quand même, ça fait un peu jeune (il avait 16 ans, au moins, on ne l'a pas mariée à un vieux...). Mais après 15 ans de vie commune, rien n'allait plus. Aliénor décida de faire annuler cette union sacrée parce que vous comprenez, ils sont cousins... au 4e degré ! (Je ne suis même pas sûre de connaître tous mes cousins au 2e degré, alors au 4e... Pour ce que j'en sais, vous, qui me lisez, êtes peut-être mon cousin et un parfait inconnu). L'ironie venant surtout du fait qu'elle se remaria 2 mois plus tard avec le jeune Henri Plantagenêt, également son cousin au 4e degré ! Il était aussi de 10 ans son cadet, ce qui fait d'elle la première cougar connue de l'Histoire (enfin, on dit ça pour faire genre). Plus important en termes politiques, la réunion de l'Aquitaine (environ un quart de la France), avec les possessions en Maine, Anjou et Normandie d'Henri, puis 2 ans plus tard, avec son héritage de la couronne d'Angleterre, va créer l'Empire européen le plus grand de cette époque !

- L'oncle d'Aliénor, Raymond de Poitiers, a épousé une princesse de 10 ans afin de devenir roi d'Antioche. C'est moche.

- La petite soeur d'Aliénor, Pétronille, voulait épouser le vieux Raoul de Vermandois, mais il était déjà marié à la nièce du comte de Champagne. Qu'à cela ne tienne, Aliénor fit annuler son mariage pour consanguinité (oui, c'était un peu son hobby) pour que Pétronille et Raoul puissent se marier. Folle ire du comte de Champagne s'ensuivit. Un jour, l'armée de Louis VII mit accidentellement feu à une église pleine de civils qui s'y étaient réfugiés... Un prix très fort à payer pour une idylle princière !

 

* De l'amour, mais surtout, beaucoup de sexe (incluant adultère et inceste) :

- Aliénor, malheureuse dans son premier mariage (elle était mariée à un prêtre !) aurait eu, selon certains, un châpelet d'amants, dont son oncle, le fameux Raymond de Poitiers. Selon d'autres, ce ne sont que des rumeurs lancées par ses détracteurs. Sainte ou sal*pe, à vous de choisir votre camp !

- Quand Aliénor s'est remariée, elle s'est choisi un petit jeunot, fougueux, viril, un vrai homme, quoi ! Lui aussi aimait bien cette situation. Il avait ainsi une femme expérimentée. L'accord parfait ! 8 enfants sont ainsi nés de cette union en une douzaine d'années... Ils n'ont pas chômé !

- Mais après quelques années, la flemme s'est amenuisée. Vous comprenez, elle était vieille, quand même ! Henri prit une tripotée de maîtresse, dont la première maîtresse officielle de roi en Europe, avec qui il vivait officiellement en famille. Imaginez un peu la réaction de la fière Aliénor !

 

* De la religion, utilisée plus ou moins à bon escient :

- Louis VII n'avait pas été élevé pour être roi, mais évêque, car il était le 2e fils de Louis VI. Manque de pot, son frère aîné est mort (pour la mort de Philippe, voir plus bas), et Louis a dû devenir roi. Et zut... Parce que lui, croyez-moi croyez-moi pas, il voulait vraiment devenir évêque ! Du coup, imaginez Aliénor, n'attendant que de découvrir les plaisirs de la vie conjugale, mariée à un prêtre, qui se flagelle au moindre pêché et s'habille comme un moine...

- Louis et Aliénor ont participé à la 2e Croisade, avec tous les nobles de la cour et leur épouses. Le résultat a été catastrophique, et c'est à Antioche qu'Aliénor à pu passer beaucoup de moments intimes avec son bel oncle Raymond. Louis en est revenu assez fâché...

- Comme on l'a vu précédemment, le divorce n'existait pas à cette époque... sauf quand on décidait soudainement de se souvenir qu'on était cousins !

 

* Trahison et guerre civile :

- Après quelques années d'idylle entre Aliénor et Henri, les choses ont commencer à devenir plus compliquées entre eux. A tel point qu'Aliénor à fini par monter le choux à leurs fils pour qu'ils soulèvent les nobles du royaume contre le roi. Bon, c'est Henri qui a eu le dernier mot, et il a fait enfermer Aliénor pendant 15 ans (enfin, jusqu'à ce qu'il meurre, quoi).

- Henri se croyait malin : il a nommé son ami Thomas Becket comme archevêque de Cantorbery pour avoir main mise sur l'Eglise. Manque de pot, Thomas s'est montré un véritable adversaire dans les luttes entre pouvoir royal et religieux ! Lors d'une réunion, Henri, hors de lui, se serait exclamé " Quels misérables parasites et traîtres ai-je nourris et promus dans ma maison [royale], pour qu'ils laissent leur seigneur être traité avec un si honteux dédain par un petit clerc ?". Quatre chevaliers ont alors décidé de rendre visite à Becket, afin de le raisonner ou de l'emprisonner, selon. Mais il ont fini par le passer par l'épée en pleine église. Le scandale a fait le tour de la Chrétienté et Henri a été tenu responsable de cet atroce meurtre, même s'il n'y était peut-être pour rien à l'origine...

 

* Des morts, toujours plus de morts, parfois au bon moment, parfois de manière bien stupide :

- Le père d'Aliénor, le duc Guillaume X, est mort sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle quand Aliénor avait 14 ans, faisant d'elle la jeune fille célibaraire la plus puissante et riche de France. D'où la précipitation de son mariage dans l'année.

- Le frère aîné de Louis VII est mort en tombant de son cheval qui avait pris peur en voyant foncer sur lui un cochon. Véridique ! C'était l'époque où les cochons de la ville vivaient en liberté dans les rues. Comme ils mangeaient les ordures, pas besoin d'éboueurs, et pas besoin de payer la pâtée pour engraisser les cochons avant de les manger. Autant dire qu'on n'a plus jamais vu un seul cochon éboueur à Paris après cet accident... Et c'est pour cela que Louis est devenu roi.

- Aliénor et Louis se sont mariés à Bordeaux. En chemin pour Paris, ils se sont arrêtés à Poitiers où ils ont appris une bien triste nouvelle : le roi Louis VI était mort. Le roi est mort, vive le roi ! Les voilà roi et reine de France, à respectivement 16 et 15 ans !

- Evidemment, il y a eu beaucoup de morts pendant la deuxième Croisade, mais aussi après... Par exemple, Raymond de Poitiers. Il a été décapité par les Turcs après que la Croisade soit repartie en Europe. Aliénor a tenu Louis pour personnellement responsable, car il avait refusé d'aider Raymond à repousser ses ennemis en Terre Sainte. Voilà ce qui arrive quand on passe beaucoup de temps avec la femme d'un autre !

- Pour la mort de Thomas Becket, voir le volet trahison.

- Aliénor a vécu très longtemps, et a donc vu plusieurs de ses enfants mourir. Notamment Henri le Jeune, mort pendant la rebellion contre Henri (le vieux, hihi). Mais aussi Richard Coeur de Lion, son fils préféré.

 

Voilà, voilà. J'espère vous avoir donné envie d'en savoir un peu plus sur la donzelle...

Pour plus de détails, et surtout, pour entendre l'avis en direct des principaux intéressés, je vous renvoie encore une fois vers cette vidéo de Confessions d'Histoire !