Mes vacances en Périgord

Dscn2974 Dscn3146 Dscn2273 Dscn3095

 

Je reviens de trois jours en Périgord, et comme j'ai envie de partager mes photos de vacances, je me suis dit autant en profiter pour présenter un peu la région. Ce billet ne se veut donc pas exhaustif, je ne travaille pas en Dordogne et n'en connais que quelques endroits que j'ai visités "en touriste".

Tout d'abord, qu'est-ce que le Périgord ?

C'est le nom d'un ancien comté, qui correspond à peu près au département actuel de la Dordogne (créé à la Révolution en suivant à peu près les contours du Périgord). D'où le fait que les deux noms soient relativement interchangeables. On trouve même l'appellation "Dordogne - Périgord". Et les habitants sont aussi bien les Dordognots (mot que je n'ai jamais entendu) que les Périgourdins (qui désigne normalement les habitants de Périgueux, pour le Périgord, il faudrait dire Périgordins, mais le débat fait rage).

 

Les quatre Périgord :

Le Périgord est traditionnellement divisé en 4 parties, associées (plus ou moins récemment et pour des raisons historiques et/ou touristiques) à des couleurs :

- le Périgord noir, autour de Sarlat et de la vallée de la Vézère, concentre la majorité des sites touristiques (grottes, châteaux, cités médiévales, jardins, activités de plein air...) et tire son nom du chêne liège qui donne à ses forêt un aspect très sombre et profond.

- le Périgord blanc, autour de Périgueux, tire son nom des plateaux calcaires sur lesquels il est situé.

- le Périgord vert, au nord, tire son nom des prairies et forêts qui le tapissent. L'idée de nature et d'authenticité à laquelle renvoit instinctivement la couleur le rend de plus en plus populaire, à tel point qu'il s'est étendu au dépend du Périgord blanc jusqu'à Ribérac et Saint-Aulaye.

- le Périgord pourpre, au sud, est une construction touristique des années 1990 pour promouvoir l'ensemble du territoire. Il tire sa couleur des vignobles du Bergeracais.

Perigord 1379775

 

Que voir en Périgord ?

Le Périgord est un endroit idéal pour passer des vacances, que ce soit en couple, en famille, entre amis ou en aventurier solitaire, parce que vous trouverez toujours une activité qui vous convient. C'est un territoire hautement historique, mais qui a aussi conservé un aspect très rural et une grande authenticité.

Dscn3227

- des sites préhistoriques : c'est dans la vallée de la Vézère que se trouve la plus grande concentration de sites préhistoriques, qu'il s'agisse de grottes ornées, d'abris sous roche, de maisons troglodytiques... Quinze d'entre eux sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO.

- des châteaux : il y a plus de 1000 châteaux et manoirs en Périgord ! On en trouve dans tous les styles, souvent mélangés en un seul site, témoignant de l'occupation continue de la région, souvent depuis la Préhistoire.

- des bastides : ces cités médiévales "nouvelles", créées aux XIIIe et XIVe siècles, ont pour particularité d'être organisées autour de la place du marché (le plus souvent à arcades), et non de l'église ou du château. Elles étaient créées par une charte de fondation entre un seigneur et des marchands qui dirigeaient ensuite la ville. Cela permettait aux seigneurs de mieux contrôler leur territoire (en évitant la longue chaîne de la féodo-vassalité), et les bastides fleurirent sur les zones frontières, comme ici, en Périgord noir et pourpre, à la frontière avec le comté de Toulouse.

- des plus beaux villages de France : 10 villages sont ainsi classés, incluant certaines des bastides (autant faire d'une pierre deux coups ! ).

- des jardins : souvent associés aux châteaux, le Périgord regorge de magnifiques jardins.

- des collines, des forêts, des rivières... : le Périgord est très peu urbanisé, et les Périgourdins ne semblent pas connaître le plat et la ligne droite ! Le simple fait de conduire ou de se promener est un enchantement pour les yeux et pour l'imagination. On ne trouve pas (ou peu) de villes qui ne soient situées le long d'une rivière, et le bassin de la Dordogne est classé au Réseau mondial des réserves de biosphère (UNESCO). En plus de son histoire multi-millénaire, la Dordogne est ainsi un endroit rêvé pour toutes sortes d'activités de plein air.

- une authenticité préservée : le territoire regorge de sites historiques très bien conservés, mais le moindre village, la moindre maison sur la route vous plonge dans un univers d'authenticité. Et puis des champs de tournesol et de maïs... à perte de vue !

Dscn3067 Dscn3066 1

 

Que manger en Périgord ?

En plus de l'histoire et de la nature, le Périgord possède également la gastronomie ! Les produits du terroir sont nombreux et très appréciés.

On trouve pêle-mêle les truffes, cèpes, noix, fraises, châtaignes, pommes, le vin de Bergerac, le canard sous toutes ses formes (fois gras, confit...)...

Pour ce qui est des plats, il ne faut évidemment pas rater la salade périgourdine (avec une base de salade, gésiers de canard, magret séché, à laquelle on ajoute volontiers du fois gras, des noix, des pommes de terre, des tomates, de l'oeuf, des croûtons... avec un assaisonnement privilégiant l'huile de noix). Pensez également à goûter les pommes de terre à la sarladaise (pommes de terre, ail, persil et grasse d'oie ou de canard, auxquels on peut ajouter des cèpes), l'accompagnement parfait d'un bon confit de canard.

D'une manière générale, la cuisine périgourdine fait un usage fréquent de grasse d'oie et de canard. Alors oui, cela risque de faire un peu mal à votre régime, mais rassurez-vous sur au moins un point : la graisse de canard serait la deuxième meilleure à utiliser en cuisine après l'huile d'olive. Il parait que les gens du Sud-Ouest ont ainsi moins d'accidents cardiovasculaires que la moyenne ! C'est ce que les anglosaxons appellent le French Paradox : comment fait-on pour être en meilleur santé en ingérant autant de graisse animale ? La conclusion est qu'il vaut mieux se gaver de confit que de malbouffe.

 

Après cette présentation du territoire, passons aux photos de vacances et conseils persos ! ;-)

 

***************************************************************

 

1er jour : Aubeterre-sur-Dronne :

Quand je vous disais qu'il y a des rivières partout... (Bon, on n'est pas en Dordogne, juste à la frontière, en Charente, mais le village est classé *** sur la carte du routard du Périgord ci-dessus ! )

J'avais déjà été à Aubeterre en complément de documentation pour mon travail. En effet, on y trouve une église monolithe associée à une nécropole et une copie de la chapelle de l'Anastasis comme à Saint-Emilion. Le site était donc, comme Saint-Emilion, une étape sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. (Le village a en plus l'avantage d'être à 15 min de chez ma mère. Comme je travaillais le matin et on allait dormir là-bas le soir, j'ai préféré choisir une visite courte et juste à côté) J'ai donc décidé d'y emmener mon mari et de faire un tour dans le reste du village.

 

L'église souterraine :

L'église souterraine Saint-Jean est moins grande que celle de Saint-Emilion (qui est la plus grande d'Europe), mais elle est plus haute (17 m contre 11 m) et plus "variée" au niveau de l'architecture, puisqu'on peut monter à un escalier et accéder ainsi à une galerie haute. La copie du Saint-Sépulcre n'est pas une chapelle creusée dans la roche, comme à Saint-Emilion, mais taillée dans un bloc monolithe.

Dscn2949 Dscn2950 Dscn2954 Dscn2962 Dscn2964

* le + de l'église souterraine : le monument se visite assez vite et les audioguides (compris dans le prix) sont concis et clairs. L'escalier et la galerie donnent une belle vue d'ensemble. On peut venir avec les enfants sans les ennuyer ni sacrifier son instant découverte historique.

 

Le village :

Le village de 415 habitants fait partie de l'association "Plus Beaux Villages de France". Son nom vient d'"Alba terra", "la terre blanche", en raison de la pierre calcaire blanche avec laquelle sont construite ses maisons. On en fait vite le tour, mais chaque nouvelle rue offre soit une vue pittoresque, soit une vue sur la Dronne et la végétation alentour.

Dscn2948 Dscn2973 Dscn2981 Dscn3000

L'église Saint-Jacques vaut le détour ! (enfin, sa façade...) Cette église atypique a en fait conservé son immense façade romane alors que le reste de l'église a été reconstruit par la suite.

Dscn2984

Du village où se trouvaient trois ordres religieux, en plus des deux églises, sont conservés la chapelle et le cloître des Minimes. Le château est privé mais bien en vue.

Dscn2999 Dscn2974

* le + d'Aubeterre-sur-Dronne : on a fait le tour du village (église monolithe comprise) en une grosse heure en suivant l'itinéraire indiqué par l'Office de Tourisme. Idéal, donc, pour une balade sans prise de tête ! En contrebas, le camping et la base de loisirs sur la Dronne proposent diverses activités familiales (baignade, canoë-kayak, pédalo, accrobranche, tir à l'arc, trampoline...).

 

***************************************************************

 

2ème jour : Les Eyzies, Rouffignac, Commarque :

Pour ce week-end sous le signe de la découverte de la variété de sites que le Périgord a a offrir, la deuxième journée s'est déroulée en Périgord noir. Mais avant...

 

Stop à Saint-Astier pour voir les décorations de la Félibée :

La Félibrée est une fête traditionnelle qui célèbre la langue d'oc et la culture occitane avec des danses, spectacles, conférences, repas... La première célébration a eu lieu en 1903. Le lieu d'organisation change tous les ans. Cette année, c'était à Saint-Astier, sur notre chemin entre Saint-Aulaye et les Eyzies. Bien que la fête ait lieu le premier week-end de juillet (c'était donc passé), les décorations de fleurs de papier restent en place tout l'été. Cliquez ici pour voir des images de la fête.

Dscn3050 Dscn3056 Dscn3060 Dscn3053

L'année dernière, la Félibrée a eu lieu à Saint-Aulaye, et j'avais vu les décorations de fleurs en allant chez ma mère. On aurait dit qu'on passait sous un plafond de fleurs, de l'entrée à la sortie du village. Comme Saint-Aulaye est plus petit que Saint-Astier, j'ai préféré l'effet que cela donnait.

L'année prochaine (2018=), la Félibrée aura lieu à Saint-Cyprien. Rendez-vous là-bas !

 

Les Eyzies de Tayac-Sireuil :

Ce village de 800 habitants est la capitale mondiale de la Préhistoire. On trouve, dans le village lui-même et surtout aux alentours, de nombreus abris sous roche et grottes, ainsi que des grottes naturelles magnifiques.

Le village en lui-même est un village-rue traversé par la route principale, entre la Vézère en contrebas et la falaise dans laquelle on peut voir des bâtiments troglodytiques. C'est un endroit sympathique pour se promener, mais on en a vite fait le tour. On y trouve principalement des restaurants et des boutiques de souvenirs et produits locaux. (En regardant un peu leur site, je vois d'après les photos que nous n'avons pas vu tout le village... Oups. Nous aurions pu nous promener un chouilla plus, mais nous n'avions pas nécessairement le temps)

Dscn3130 Dscn3077 Dscn3078 Dscn3081 Dscn3095

Dscn3109

* le plus du village : un village de charme dans un cadre de rêve, avec un parking gratuit et des toilettes publiques à l'office de tourisme.

 

Nous avons commencé par aller au Musée National de Préhistoire. Ce musée est une référence, encore faut-il s'intéresser à son objet... Je m'explique. J'ai beau être guide, je ne suis pas une grande fan de musées remplis de vitrines avec des panneaux à lire. Je suis une grosse flemmarde ! J'ai besoin qu'on m'explique l'exposition, qu'on me la rende vivante (j'ai donc besoin... d'un guide ! ). Or, nous sommes venus le seul jour de la semaine qui ne propose pas de visites guidées...

De plus, nous avons vu à l'entrée un livret-jeu gratuit pour les enfants. Nous nous sommes dit que cela nous aiderait peut-être à lire les panneaux et nous intéresser aux fragments si nous devions chercher des réponses... Le problème, c'est que nous n'avons pas compris que les réponses se trouvaient dans l'exposition temporaire sur Le Troisième Homme à la fin du musée, alors nous avons cherché un moment dans l'exposition permanente en vain... Il y a aussi un coin réservé aux enfants. Je n'ai pas testé les activités mais cela a l'air intéressant.

Dscn3082 Dscn3085 Dscn3083

Dscn3087 Dscn3093 Dscn3089

Je n'ai pas pris les vitrines remplies de dents, phalanges et tessons en photo. Je ne conseille donc pas ce musée sans guide si vous n'êtes pas déjà un peu féru de Préhistoire ou adepte des vitrines et des panneaux. Avec des enfants, c'est différent. Les squelettes et animaux présentés, ainsi que l'espace éducatif et le livret-jeu de l'exposition temporaire en font, je pense, un lieu  ludique d'éveil à la Préhistoire.

Ce qui m'a le plus plu dans ce musée, c'est qu'il nous donne accès, sur le toit, à la terrasse sous roche. On peut donc approcher au plus près les bâtiments troglodytiques et la statue de l'homme primitif (Paul Dardé, 1931).

Dscn3101 Dscn3108 Dscn3111

* le plus du Musée National de Préhistoire : espace éducatif et livret-jeu pour les enfants, accès à la terrasse sous/le long de la falaise.

 

Nous avons ensuite mangé au Châteaubriant, le long de la route dans le village, qui propose une formule du jour entrée + plat + dessert à 14€. Nous avons pris la version à 18€ qui propossait des viandes différentes. Cela m'a étonné de trouver de tels tarifs dans un site aussi touristique (le Mont Saint-Michel m'a vraiment mal habituée...). En prime, c'est bon, local, et la terrasse est très sympa !

Au menu, croque périgourdin / terrine de saumon + confit de canard / anchaud + tarte poire amandin caramel / crème brûlée. Petit teaser de la suite de la journée sur le set de table.

Si vous en avez assez du confit de canard, pourquoi ne pas essayer l'anchaud ? C'est du rôti de porc confit dans... de la graisse de canard ! (bienvenue en Périgord héhé)

Dscn3120 Dscn3121 Dscn3123 Dscn3122

Dscn3124 Dscn3125 Dscn3118 Dscn3117

 

Grotte de Rouffignac :

Parmi les grottes ouvertes ce jour-là, il y avait la grotte de Rouffignac. J'y avais déjà été avec un groupe, mais j'aime vraiment cette grotte et je voulais la faire découvrir à mon mari.

/!\ Si une grotte particulière vous intéresse, je vous conseille de planifier votre séjour à l'avance et de réserver dans les grottes. Plusieurs sont gérées par le Centre des Monuments Nationaux mais il y a moins de 50 places par jour pour des raisons de conservation... Un certain nombre d'entre elles étant vendues à l'avance. Pour les autres, c'est premier arrivé, premier servi à l'ouverture le matin... L'avantage de Rouffignac, c'est que la grotte a moins de problèmes de conservation et les visites se faisant dans un petit train, elles peuvent accueillir plus de monde.

La grotte ferme le midi. Nous sommes arrivés juste après la réouverture vers 14h et avons eu des billets pour le départ de visite de 14h20. Super ! (Il peut y avoir un départ toutes les 20 min).

La grotte de Rouffignac a été ornée il y a environ 15000 ans. Elle présente la particularité de mêler gravures et dessins et on y trouve la plus grande concentration de mammouths dans une grotte.

C'est un vrai coup de coeur pour moi ! J'avais du mal à comprendre ce que les grottes ornées pouvaient avoir de si fascinant. Rouffignac a été ma première grotte et a vraiment changé ma vision !

/!\ Pensez à bien vous couvrir, il fait très froid dans la grotte !

Dscn3146 Dscn3144 Dscn3148

(photos interdites à l'intérieur)

* le plus de la grotte de Rouffignac :

     - grande capacité d'accueil

     - visite avec un petit train (très archaïque, ça fait tout son charme) => pas besoin de se fatiguer

     - contenu de visite varié : géologie (formation de la grotte), fréquentation des ours, gravures humaines, dessins, graffitis, découverte et redécouverte de la grotte...

     - la plus grande concentration de mammouths !

     - des tables de pique-nique et des toilettes publiques

/!\ Attention cependant avec de jeunes enfants : la visite dure 1h et le train s'enfonce à 1 km dans la grotte. Mieux vaut vous assurer que votre bambin ne sera pas effrayé car il n'est pas possible de faire demi-tour.

 

Château de Commarque :

Pour terminer la journée, nous sommes allés au château de Commarque. J'y avais déjà été seule et je voulais partager ce lieu coup de coeur avec mon mari.

Le château de Commarque est situé dans un endroit reculé. Il faut faire plusieurs minutes de petite route avec la voiture, avant d'arriver au parking situé à 600 m du château. Il faut ensuite marcher à travers la forêt pour découvrir le château qui nous surplombe depuis sa falaise.

Dscn3152 Dscn3154 Dscn3158 Dscn3165

Le château propose tout l'été des activités gratuites (incluses dans le billet) à raison d'une activité par jour : tir à l'arc, tracé pariétal, géométrie médiévale, sculpture sur pierre et calligraphie médiévale. Voir le calendrier sur le site du château.

Nous y étions un samedi, jour du tir à l'arc. Nous avons donc commencé par l'activité. C'était vraiment très sympa !

Dscn3163

L'été, le château propose également un petit jeu de piste façon Cluedo, dans lequel il faut résoudre des énigmes pour récolter des témoignages et démasquer le voleur du trésor ! Nous avons participé et avons été récompensé par un beau diplôme.

Dscn3413

Puis, la visite du château peut se faire soit seul avec un document de visite, soit en visite guidée. Nous n'avions pas envie d'attendre le départ de la visite (et voulions faire le jeu de piste) et avons donc opté pour le document.

La visite commence par le cluzeau, un abri creusé dans la falaise.

Dscn3173 Dscn3176

On poursuit le chemin en gravissant au milieu des bâtiments en ruines. Tout au long de la visite, le château Lanssel, sur la colline opposée, nous offre son profil.

Dscn3164 Dscn3172 Dscn3194

Arrivés dans le donjon, on peut faire une pause pour essayer les jeux en bois ou boire un verre dans les ruines de la grande salle.

Dscn3197 Dscn3201 Dscn3203 Dscn3223

Puis, la visite se poursuit dans les salles du donjon, pour terminer au sommet avec une vue imprenable.

Dscn3195 Dscn3218 Dscn3221

* le plus du château de Commarque :

     - activités variées, pour les petits et les grands

     - parking et toilettes

     - restauration rapide

 

***************************************************************

 

3ème jour : Périgueux :

Nous avons passé notre troisième journée à Périgueux. J'y étais déjà venue deux fois (une fois seule, en touriste, et une fois en formation avec mes collègues de l'AGICA). C'est une ville riche en histoire et en patrimoine. Elle a la particularité d'être la réunion de deux quartier distincts : la Cité / Vésone, coeur de la ville romaine, où se trouvait la première cathédrale (toujours en élévation), le forum (dont il reste un morceau impressionnant de temple), l'amphithéâtre (dont il reste des vestiges)... ; de l'autre côté de ce qui est maintenant une grande place sous laquelle nous avons garé la voiture pour la journée, s'est ensuite développé le quartier bourgeois du Puy-Saint-Front, qui regorge toujours de petites rues piétonnes et d'immenses hôtels particuliers gothiques et renaissance.

 

Quartier : le Puy-Saint-Front :

Nous avons commencé par faire le circuit à pied dans le Puy-Saint-Front que nous a conseillé l'office de tourisme. Pour commencer, on peut monter à la tour Mataguerre pour 2€. Cette tour faisait partie des remparts du Puy-Saint-Front. A l'intérieur se trouve une salle des gardes. Puis, c'est la terrasse, d'où on a une vue imprenable sur les toits du Puy-Saint-Front d'un côté, et l'église de la Cité de l'autre côté de la place.

Dscn3259 Dscn3256 Dscn3249

Puis, le circuit nous emmène de rues en ruelles, de places en hôtels particuliers. Il est aussi possible de visiter certains hôtels particuliers avec un guide de l'office de tourisme lors de certaines visites de ville.

Dscn3270 Dscn3274 Dscn3303 Dscn3332

Dscn3260 Dscn3266 Dscn3291 Dscn3312 Dscn3292 Dscn3305

Dscn3285 Dscn3314 Dscn3262

Sur le chemin, on voit régulièrement le clocher ou les coupoles de la cathédrale Saint-Front. Il est possible de visiter le cloître l'après-midi.Il était trop tôt quand nous sommes arrivés, mais j'ai retrouvé une photo que j'avais prise la première fois.

12 13 1 14 1 14 2 15

Nous avons ensuite déjeuné sur la place Saint-Louis, au restaurant "En vue". Le service était rapide et courtois. La tartelette façon tartiflette et le burger basque étaient délicieux ! J'ai pris le moelleux au chocolat en dessert (évidemment ! ). Dommage qu'il ne soit pas fait maison, mais bon, j'aime beaucoup les moelleux industriels, donc on va dire que ça passe.

Dscn3324 Dscn3325 Dscn3327

Dscn3329 Dscn3328

 

Quartier : Vésone :

Nous avons passé l'après-midi à explorer l'Antiquité. Nous avons commencé par faire le circuit à pied dans Vésone, passant à l'église de la Cité, au jardin des arènes (un jardin circulaire aménagé dans les vestiges de l'amphithéâtre), le château Barrière...

Dscn3338 Dscn3339 Dscn3343 Dscn3347

... et la tour de Vésone, vestige d'un temple romain dont la maquette se trouve dans le musée Vesunna juste derrière. (Pour information, je mesure 1,50 m , ça vous donne une idée de l'échelle !!).

Dscn3365 Dscn3376

 

Musée : Vesunna :

Derrière la tour ont été trouvés les vestiges d'une domus (maison de ville romaine), et le musée Vesunna a été construit par l'architecte Jean Nouvel tout autour.

Dscn3369

Après une exposition (temporaire ?) sur les monuments antiques de Périgueux, deux galeries superposées présentent des vestiges romains.

Dscn3370 Dscn3383 Dscn3377

Puis, une vidéo nous présente la domus et ses différentes phases de reconstruction et réaménagement. Enfin, un chemin en bois nous permet de cheminer au milieu des pans de murs et des vitrines d'objets. Des panneaux, disséminés sur le parcours, nous expliquent comment vivaient les Romains, à quoi servaient les différents espaces et quelles étaient les spécificités de la cité des Pétrucores, les Gaulois qui ont fondé Périgueux. (spéciale dédicace à ma collègue de formation Pauline pour la vitrine de fibules !!)

Il n'y avait pas de visite guidée ce jour-là mais cela ne nous a pas dérangés. On ne nous a pas proposé les audioguides, mais encore une fois, cela ne nous a pas dérangé. Se promener au milieu des vestiges change totalement l'expérience de visite du musée, d'autant plus que les immenses baies vitrées nous baignent de lumière naturelle. Les panneaux sont bien faits. Je n'ai presque rien lu parce que je suis flemmarde et que je sais déjà ce qu'est un chauffage par hypocauste (haha, c'est guide alors ça se la pête, hein ?... bah je ne suis vraiment pas experte en Antiquité...).

Dscn3375 Dscn3389 Dscn3391 Dscn3400

* le plus de Vesunna : je ne sais pas si ce musée fascinera les personnes qui s'y connaissent déjà beaucoup concernant l'Antiquité et le mode de vie des Romains, mais pour quelqu'un qui ne s'y connait pas ou peu, je trouve le musée très bien fait. La vidéo d'introduction à la domus aide à bien se représenter les espaces dans lesquels on déambule par la suite, et les panneaux sont à la fois complets et concis. Et si on n'a pas envie de lire, le simple fait de marcher dans une domus vaut le détour.

/!\ Attention cependant aux personnes sujettes au vertige ! Mon mari a dû sauter toute la première galerie à cause de ça, alors que les vestiges présentés et les panneaux l'intéressaient beaucoup...

 

***************************************************************

 

C'est ainsi que s'est terminé notre week-end en Périgord sous un beau temps fixe :-) Nous avons ainsi effleuré la surface des Périgord blanc et noir. Je pense que notre prochaine étape consistera à prendre une location en Périgord noir et écumer les châteaux, grottes et autres kayakeries. Au programme : Sarlat (dont j'ai pris quelques photos lors d'un repérage pour le travail), Beynac, la Roque-Gageac et une ballade en gabarre... et tout ce qu'on trouvera autour !

14141926 10208173248421928 2790729032926475903 n 14068138 10208173247861914 3894641155194313408 n 14095887 10208173249541956 8208146719448134837 n 14079924 10208173251342001 2665448694938092301 n 14079567 10208173249021943 7113614785887419743 n 14064247 10208173251942016 6085287016327245563 n

 

Et pour terminer ce tour d'horizon photographique express du Périgord, j'ai ressorti quelques photos d'une journée que nous avions passée en Périogord vert il y a 3 ans.

A moins de 45 min au nord de Périgueux, à 10 min l'un de l'autre, se trouvent le château de Bourdeilles et Brantôme, la Venise du Périgord ! On en fait un le matin, l'autre l'après-midi, et voilà déjà une journée des vacances d'occupée.

 

Château de Bourdeilles :

Sur ce site magnifique en bord de Dronne sont juxtaposé un donjon médiéval et un château Renaissance avec jardin.

Dscn2207 1 Dscn2217 Dscn2226 Dscn2244

Dscn2262 Dscn2273 Dscn2277

Dscn2396 Dscn2376 Dscn2398

Dscn2385 Dscn2409

 

Brantôme :

Bratôme est surnommée la Venise du Périgord car son coeur est situé sur une île entourée par deux bras de la Dronne. On peut y visiter une abbaye bénédictine à flanc de falaise, faire un tour sur la Dronne en bateau ou en kayak.

Dscn2431 Dscn2432 Dscn2433

Dscn2438 Dscn2451 Dscn2475 Dscn2494

Bonus : nous avons pris le Black Pearl !!... enfin presque.

Dscn2535 Dscn2499